France Top VPN, Légalité, Statistiques et Recommandations

Michael Gargiulo - PDG, VPN.com

Par : Michael Gargiulo, PDG de VPN.com

Mise à jour : 2:30 ET jeu, 22 avril 2021

Introduction

Si l'UE est en avance sur le reste du monde en matière de geoblockingEn effet, leurs travaux sur la protection de la vie privée dans le domaine numérique laissent beaucoup à désirer. Si vous examinez ces pays un par un, vous constaterez que la France, en particulier, a une histoire troublée en matière de droits à la vie privée numérique - c'est pourquoi vous pourriez envisager d'utiliser un VPN.

L'état de l'utilisation des VPN en France

Il y a plus de 50 millions Les utilisateurs d'Internet en France. La vitesse moyenne d'une connexion Internet est de 8,2 Mbps, la vitesse de pointe moyenne atteignant 38,9 Mbps. Parmi ceux-ci, on estime que 26 pour cent des personnes âgées de 18 à 24 ans ont utilisé un VPN au cours des 12 derniers mois, le pourcentage diminuant pour les générations plus âgées. Pourtant, si autant de personnes utilisent un VPN pour accéder à l'internet, il faut se demander pourquoi.

Est-il légal d'utiliser un VPN en France ?

La réponse courte ? Oui, il est légal d'utiliser un VPN en France.

La loi Big Brother (dont je parlerai plus tard) fait beaucoup de choses, notamment en donnant aux services de renseignement la liberté de voir vos activités sur Internet. Toutefois, elle n'interdit pas l'utilisation d'un VPN pendant que vous êtes en France. Vous pouvez utiliser un VPN pour assurer un niveau supplémentaire de confidentialité et de sécurité.

Il y a un avertissement à ce sujet. Bien que les VPN soient tout à fait légaux, si vous faites quelque chose d'illégal en utilisant un VPN, l'activité est toujours considérée comme illégale. L'utilisation d'un VPN protège votre vie privée ; elle ne vous accorde pas l'immunité.

Cela conduit à une question importante : pourquoi avez-vous besoin d'un VPN si vous vivez en France ?

 

Une leçon d'histoire rapide sur la vie privée numérique en France

 

C'est un euphémisme de dire que l'histoire de la France en matière de vie privée numérique est compliquée. Au cours des deux dernières décennies, nous avons assisté à des changements spectaculaires : d'un accès beaucoup trop large aux organisations à la défense de la vie privée des individus. Cependant, le terrain est traître et sujet à changement, comme vous le verrez rapidement. Ce qui est encore plus inquiétant, c'est que les consommateurs français ont l'impression de se faire dépouiller un peu de leur vie privée à chaque fois.

 

La directive sur la conservation des données

 

Notre histoire commence en 2006 avec la directive européenne sur la conservation des données. Cette directive a obligé les fournisseurs de services de communications accessibles au public à conserver certaines données. L'idée était qu'en conservant ces données, diverses organisations et forces de l'ordre pouvaient y avoir accès si elles le jugeaient nécessaire. Les défenseurs de la protection de la vie privée se sont fortement opposés à la directive, reconnaissant qu'elle obligeait les fournisseurs à conserver beaucoup plus d'informations que nécessaire.

A quel point cette directive a-t-elle été néfaste pour la France ? Elle précisait que les fournisseurs d'accès Internet français devaient suivre les activités de navigation de leurs clients. Il s'agit notamment de savoir quels sites web ont été visités, quand ils ont été consultés et où les courriels ont été envoyés. Les données étaient conservées pendant un an et devaient être facilement accessibles aux différents services de police français.

Réfléchissez à vos habitudes sur Internet au cours de la semaine écoulée. Imaginez maintenant que quelqu'un connaisse tous les sites web que vous avez visités, combien de temps vous avez passé sur ces sites et où a été envoyé chaque courriel que vous avez envoyé. Une pensée effrayante, n'est-ce pas ?

En 2014, la Cour européenne de justice a reconnu l'atteinte grave à la vie privée et a invalidé la directive sur la conservation des données.

Mais la victoire n'a été que temporaire.

 

La loi "Big Brother

 

En 2015, la France a approuvé un projet de loi controversé, le "Big Brother" act " - du nom du programme de surveillance du gouvernement dans " 1984 " de George Orwell. Les agences de renseignement étaient autorisées à mettre sur écoute les téléphones, les courriels et à pirater les ordinateurs - sans parler des données de navigation sur Internet. Le comité des droits de l'homme des Nations unies a qualifié ces pouvoirs d'"excessivement larges".

Ce qui nous amène à aujourd'hui. La France fait partie des Neuf Yeux - un assortiment de nations qui partagent des informations et des renseignements entre elles. En effet, vos informations peuvent être partagées avec les autres nations de cette organisation.

Pourquoi utiliser un VPN en France ?

Pourquoi vous devriez utiliser un VPN en France.

En France, vos données sont collectées et conservées pendant une période d'un an. Les différents services répressifs peuvent accéder à vos données en fonction de leurs besoins, sans avoir besoin d'un mandat. Bien qu'il soit peu probable qu'une personne choisie au hasard fasse fouiller ses données par une organisation clandestine, sans VPN, vous vous exposez à cette possibilité. Un VPN de haute qualité, cependant, crypte vos données et les empêche d'être facilement accessibles - peu importe qui veut voir ce que vous faisiez.

La France a également pris des mesures pour bloquer l'accès à certains sites web, dont The Pirate Bay. Si vous utilisez un VPN dont le serveur se trouve en dehors de la France, vous aurez à nouveau accès à ces sites.

Malheureusement, le gouvernement n'est pas la seule organisation qui pourrait être intéressée par vos données.

 

Honeypots

 

Si vous vous êtes déjà assis dans un café et avez pris une tasse de café en vous connectant à un point d'accès public, vous vous êtes peut-être mis en danger par inadvertance.

Les pirates informatiques se rendent en masse dans des lieux très fréquentés et installent des "honeypots", de faux points d'accès WiFi auxquels les gens se connectent par accident. Une fois que vous êtes connecté, le pirate peut voir tout ce que vous faites. Si vous vous connectez à votre compte Facebook, il peut prendre votre nom d'utilisateur et votre mot de passe. En se connectant à votre compte bancaire, ils peuvent enregistrer les informations dont ils ont besoin pour se donner accès à vos finances.

Ces pots de miel sont difficiles à détecter. Les pirates utilisent le même nom de SSID, clonent l'adresse MAC et renforcent leur signal afin de neutraliser le point d'accès légitime. Un VPN vous fournit un tunnel crypté qui sécurise tout le trafic entre votre appareil et le serveur. Cela signifie que si vous vous connectez à un honeypot, vos données ne sont pas accessibles.

 

Trolls du droit d'auteur

 

L'utilisation d'un VPN vous protège également contre les trolls des droits d'auteur. Ces personnes surveillent les sites de torrents populaires et attendent que des utilisateurs sans méfiance téléchargent le mauvais torrent. Ensuite, lorsque vous commencez à l'utiliser, vous recevez des lettres (non exécutoires) exigeant un règlement. Il s'agit d'une pratique prédatrice : les trolls de droits d'auteur tirent leurs revenus de votre désir d'éviter un procès.

 

Accès à l'étranger

 

Si vous voyagez hors de France, il existe une autre raison, moins effrayante, pour laquelle vous devriez envisager d'utiliser un VPN. Plusieurs sites web sécurisés, dont certaines banques, exigent que vous ayez une adresse IP française lorsque vous essayez de vous connecter. Il s'agit d'une mesure de sécurité visant à empêcher les pirates informatiques de pays étrangers d'accéder facilement à votre compte. Toutefois, si vous voyagez dans l'un de ces pays et que vous ne disposez pas d'un VPN, vous risquez de ne pas pouvoir accéder à votre propre compte bancaire.

Vitesse de l'internet et accessibilité des réseaux privés virtuels (VPN)

Trouvez le VPN le plus rapide et le plus sécurisé pour la France.

La vitesse moyenne d'une connexion Internet en France est de 8,2 Mb/s. Évidemment, cela varie légèrement en fonction du lieu et du type de connexion. Vous avez probablement entendu dire que l'utilisation d'un VPN diminue la vitesse de votre connexion à l'internet. C'est vrai - lorsque vous utilisez un VPN, attendez-vous à ce que votre vitesse de connexion diminue entre 20% et 50% selon le VPN que vous choisissez (vous trouverez quelques suggestions ci-dessous).

Des milliers de serveurs VPN sont dispersés en France et dans l'UE, ce qui signifie que, où que vous alliez, vous pourrez y accéder. N'oubliez pas que les différents services VPN ont accès à des serveurs différents. Lorsque vous choisissez le service VPN à utiliser, veillez à en choisir un qui dispose de nombreux serveurs.

Conclusion

Entre l'histoire du gouvernement français concernant la confidentialité numérique et les pratiques générales de sécurité, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous devriez utiliser un VPN lorsque vous vivez en France. Bien que ce ne soit pas une mesure de sécurité parfaite, il protégera vos données de ceux qui aimeraient les fouiller et les utiliser potentiellement contre vous.

En savoir plus sur les services VPN français et l'accès à Internet

fr_FRFrançais
Copier le lien